LES SUJETS

Éradiquer le travail des enfants dans l'agriculture: un moyen de briser le cycle de la pauvreté

Éradiquer le travail des enfants dans l'agriculture: un moyen de briser le cycle de la pauvreté


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'adoption de mesures en faveur de l'éradication du travail des enfants dans l'agriculture pourrait avoir un impact positif sur l'interruption du cycle de la pauvreté qui affecte les secteurs ruraux d'Amérique latine et des Caraïbes, selon la deuxième Note sur le travail rural, préparée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation internationale du travail (OIT).

Selon le rapport, en Amérique latine et dans les Caraïbes, 12,5 millions d'enfants travaillent. Comme dans le reste du monde, le secteur agricole est celui qui regroupe le plus grand nombre d'enfants dans le travail des enfants de la Région (48%), avec des différences importantes entre la Région andine: 61,5%; Mésoamérique: 42,7%; et le cône sud: 38,4%. Selon la FAO et l'OIT, la majorité des enfants qui travaillent dans l'agriculture vivent dans les zones rurales et ne perçoivent pas de rémunération pour leurs tâches, car ils travaillent principalement pour soutenir leurs parents ou leurs proches dans un travail indépendant ou dans la petite agriculture.

"La seule véritable solution pour empêcher les enfants de travailler est de progresser dans l'éradication de la pauvreté, de l'insécurité alimentaire et de l'exclusion sociale", a expliqué le Représentant régional de la FAO, Raúl Benítez, qui a également souligné que "à court terme, il existe des mesures juridiques, éducatives et des lois de sensibilisation que les gouvernements peuvent mettre en œuvre pour garantir que les enfants restent à l'école et ne soient pas exposés aux risques du travail. "

La directrice régionale de l'OIT pour l'Amérique latine et les Caraïbes, Elizabeth Tinoco, a souligné que << la persistance du travail des enfants dans l'agriculture révèle que peu de progrès ont été réalisés dans les zones rurales >> et a déclaré qu'il était important << d'élaborer des stratégies spécialement conçues pour faire face à la situation. des enfants à la campagne, notamment en créant des opportunités de travail décent pour leurs parents. "

Garçons et filles dans l'agriculture

Dans la région, selon l'Étude sur le travail des enfants pour l'Amérique latine et les Caraïbes, 2008-2011 (OIT, 2013), le secteur agricole comprend le plus grand nombre d'enfants travailleurs (48%), suivi du commerce (24%), et la zone de service (10,4%). Les sous-secteurs agricoles où les enfants travaillent le plus souvent sont les cultures telles que le cacao, le café, le sucre, le soja, les fruits et légumes, ainsi que les usines textiles, entre autres.

Selon la note, le travail des enfants dans ce


Ce secteur est normalement donné en réponse à des problèmes sociaux qui affectent une proportion importante de la population rurale, tels que la pauvreté, le manque d'opportunités, l'accès difficile à l'éducation, sa faible qualité et la nécessité de générer des ressources pour la subsistance de la famille, entre autres. .

Pour cette raison, le rapport indique que les gouvernements d'Amérique latine et des Caraïbes doivent s'orienter vers l'éradication totale du travail des enfants dans la région, car une réponse permettant de retirer les enfants du monde du travail sera étroitement liée à l'éradication. du travail des enfants, de la pauvreté, permettant ainsi d'en rompre le cycle reproductif.

Expériences positives dans la région

En Amérique latine et dans les Caraïbes, des progrès importants sont réalisés dans la prévention et l’élimination du travail des enfants dans l’agriculture.

Dans le secteur sucrier d'El Salvador, par exemple, le gouvernement, l'Association des producteurs de canne à sucre et l'OIT ont uni leurs forces pour éliminer le travail des enfants dans ce domaine, grâce à une campagne de sensibilisation, à l'amélioration des services d'enseignement, à la formation professionnelle et à la mécanismes de surveillance fondés sur. Le Forum social pour réduire le travail des enfants dans la floriculture en Équateur a été créé en 2005 et a réussi à réduire les heures de travail de 60 à 30 heures par semaine, en améliorant l'offre de services d'éducation directe et en renforçant le cadre institutionnel dans le cadre de la promotion du travail décent .

Notes de travail rurales FAO OIT IPEC Global: www.ilo.org/ipec

IPEC pour les Amériques: www.oit.org.pe/ipec


Vidéo: Travail des enfants et travail dangereux dans lagriculture (Mai 2022).