LES SUJETS

L'UE limite la production agricole

L'UE limite la production agricole


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Pablo Adreani

Cette semaine, j'ai participé à Paris à une rencontre mondiale des principales associations de producteurs d'oléagineux dans le monde. Les sujets à l'ordre du jour des discussions avaient un certain dénominateur commun. L'attaque croissante des ONG, la grande majorité des écologistes, contre les producteurs agricoles; la résistance des consommateurs aux cultures transgéniques qui a conduit à la promulgation de lois de plus en plus restrictives sur la production, principalement dans l'Union européenne (UE); les limitations croissantes de l'utilisation des biocarburants; et les exigences accrues des gouvernements de l'Union européenne envers les systèmes de production.

Les biocarburants.

Depuis deux ans, il y a des débats dans l'UE sur des propositions qui limiteront de plus en plus la consommation de biocarburants. Voyons comment est la situation actuelle. Depuis 2006/07, il y a eu une forte augmentation de la consommation de biocarburants, en raison de l'augmentation du prix du pétrole et de l'obligation de les utiliser dans une coupe avec des combustibles fossiles. À partir de 2010, la production et la consommation de biocarburants ont cessé de croître, atteignant neuf millions de tonnes. Les importations sont restées de l’ordre d’un à deux millions de tonnes. La place du biodiesel à partir de l'huile de colza dans l'UE signifie que 70 pour cent de la production totale de colza est utilisée pour le biodiesel. Elle est suivie en deuxième position, avec 10 à 12 pour cent, l'huile de palme comme matière première pour produire du biodiesel et le soja avec une participation de cinq à six pour cent. Ces dernières années, l'utilisation de biocarburants à partir d'huiles usées et de graisses animales a commencé à augmenter.

À partir de 2009, le biodiesel a commencé à être utilisé dans le transport de passagers, sur la base de la règle du Parlement européen qui exige l'utilisation de 10 pour cent dans ce secteur. Cela a entraîné une réduction de six pour cent des émissions de gaz.

Selon la réglementation de l'UE, les biocarburants issus de cultures initialement utilisées pour l'alimentation ne peuvent pas être utilisés après 2020. L'idée est de fixer un seuil maximum de 5% pour l'utilisation des biocarburants dans les transports.

Il n’ya pas d’intention de renouveler l’utilisation des biocarburants dans les transports, ce qui suscite une forte opposition de la part des producteurs.

En ce sens, les associations de producteurs européens feront pression pour maintenir la demande de biocarburants, et non valider la proposition des écologistes.

En termes d'impact sur les marchés, nous pouvons dire que les exigences accrues de l'UE en matière de production de matières premières agricoles, limitant l'utilisation de produits agrochimiques et empêchant l'utilisation de cultures transgéniques, auront un impact direct sur la production mondiale de l’UE. Il essaiera de faire en sorte que ce soient les nouveaux pays membres du bloc qui aient la responsabilité de répondre à sa demande intérieure. Elle aura également, comme conséquence indirecte, une dépendance croissante aux importations de protéines végétales.

Par exemple, l'UE est le premier importateur mondial de tourteau de soja, et il provient principalement du Brésil et d'Argentine.

En termes d'analyse globale, les restrictions plus importantes que l'UE impose à ses producteurs équivalent à réduire progressivement la superficie agricole et la production qui en résulte. Ce qui génère une plus grande demande pour ses importations et ayant un impact de la hausse des prix comme une tendance à long terme.

L'Amérique du Sud aura à nouveau l'occasion de répondre à cette croissance de la demande mondiale, non seulement en raison de l'augmentation du revenu par habitant, mais aussi en raison des restrictions que les pays développés imposent de plus en plus à leurs producteurs.

La voix


Vidéo: #RencontresAlim: Session 3 - Reterritorialisation (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Fineen

    Un vrai problème pour notre temps, j'ai hâte de poursuivre vos discussions sur cette question. Et c'est juste super =)

  2. Gary

    Je suis d'accord avec tous les ci-dessus. Essayons de discuter de la question. Ici, ou l'après-midi.

  3. Keola

    Ce n'est absolument pas conforme

  4. Samukinos

    Blog très intéressant. Tous les plus intéressants sont collectés ici. C'est bien que j'ai trouvé ce blog, j'ai lu de temps en temps différentes notes ici.

  5. Denys

    À mon avis, vous avez tort. Discutons de cela. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  6. Vaino

    C'est ridicule.

  7. Hani

    Convenu, la phrase remarquable



Écrire un message