LES SUJETS

La maltraitance des animaux et la vie des animaux de compagnie

La maltraitance des animaux et la vie des animaux de compagnie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Carlos Fermín

En lisant ces mots, un chauffeur de taxi juste pour le plaisir a écrasé un cocker qui marchait sur la place.

Un marchand a battu à mort un chien bâtard qui se reposait sans être dérangé devant son magasin de meubles.

Un père de famille a jeté un chat dans la poubelle, sans se soucier que l'animal soit vivant et mourant.

Une dame a empoisonné le chien-guide du voisin, car il ne pouvait pas supporter les aboiements sans fin la nuit.

Un manager a acheté 2 pitbulls pour s'entraîner pour les combats de rue rentables vendredi.

Le boucher du coin n'a pas donné de nourriture ni d'eau à son Rottweiler depuis une semaine, pour que les voleurs n'osent pas le voler à l'aube.

Un enseignant attend que la nouvelle portée de chiots se vende sur le marché libre offert par le Web.

Un ingénieur est allé jouer au bowling avec ses amis, laissant le chien dans la voiture vitres fermées, sans climatisation et piégé dans une cage.

Un enfant s'est brisé le museau d'un Dalmatien, imitant les pouvoirs magiques des dessins animés diffusés à la télévision.

Un architecte part en vacances sur les plages des Caraïbes, alors il a enchaîné son Doberman au mur du garage sombre.

Un avocat a laissé son berger allemand coincé sur la route, car il avait trouvé un meilleur emploi dans la capitale.

Le santero du bloc, a quatre chiens entassés dans une boîte, pour les sacrifier au rituel du samedi.

Et le vieil homme qui ne quitte jamais son appartement devrait être emprisonné pour les cas répétés de bestialité cachés dans la voix de l'anonymat.

Malheureusement, l'impunité contre les animaux est un problème latent, sanglant et eschatologique, qui dépasse la triste histoire racontée dans cet article d'opinion. Tous les cas évoqués ci-dessus, démontrent l'horrible réalité qui gâte les espèces de faune. C'est un secret de polichinelle, révélé quotidiennement à chaque gémissement de douleur que nous ressentons à l'intérieur.

Ce n'est guère un miroir de la violence exagérée qui s'accumule aux yeux d'un grand nombre de citoyens, qui aiment corrompre le droit à la vie qui protège les animaux de compagnie. Entre aboiements et miaulements, on voit que la noblesse des chats et des chiens est perdue par les anti-valeurs que projettent leurs agresseurs.

L'ignorance de croire qu'en frappant et humiliant un animal, ils seront capables de se débarrasser de la colère, du ressentiment et de la frustration qui délimitent le cours de leur vie, est une erreur systématique qui tache la société moderne et la biodiversité de la planète Terre en rouge.

Tout comme les animaux ressentent votre peur et votre rejet, ils peuvent également ressentir votre courage et votre amour pour les aider à continuer à être le meilleur ami de l'homme.

Pour y parvenir, nous devons comprendre que les animaux domestiques ne sont PAS des jouets, des marchandises ou des ornements qui peuvent être achetés, cassés ou oubliés lorsque nous en avons assez. Ce sont des êtres vivants qui ont besoin de soins et d'attention, pour les empêcher de tomber malades, de s'isoler ou de devenir agressifs.

Les chiens et les chats reflètent le traitement qu'ils reçoivent de leurs propriétaires.

Tous ces petits animaux sont nés avec l'espoir de grandir dans un espace où ils sont respectés et aimés par les membres de la famille.

En jouant avec leur vie sur un coup de tête, pour de l'argent ou pour se venger, nous extrapolons nos plus grands défauts humains qui démontrent l'absence de compassion, d'altruisme et d'empathie entre les gens.

Contrairement aux êtres humains, les animaux de compagnie ne se transforment pas en monstres pleins de ressentiment, remplis d'envie, d'hypocrisie et d'intolérance face aux circonstances que le destin attend.

Il est courant d'observer des chiens et des chats qui vivent heureux et heureux même s'ils sont paraplégiques, aveugles ou sans audition.

Ils ne sont pas traumatisés en raison de leurs conditions de santé négatives.

Au contraire, les animaux apprécient le cadeau magique de la vie, qui leur permet d'oublier les blessures du passé et d'expérimenter positivement la grâce du présent.

Nous avons la morale inspirante de "Lázaro", le chien bâtard qui, après avoir été écrasé par un camion, a réussi à se rétablir dans un centre vétérinaire, malgré le fait que son propriétaire le quitterait plus tard en s'excusant dans un déménagement.

Ne trouvant pas la famille adoptive de l'animal survivant dans un refuge, il a été euthanasié par le médecin qui lui a fait l'injection mortelle.

Bien que tout le monde pensait que Lazarus était mort, ils ont été surpris de découvrir qu'il était vivant le matin après lui avoir donné l'euthanasie, démontrant le courage, l'endurance et l'immense attachement à la vie que le chien avait, qui vit maintenant avec une mère porteuse dans un Alabama chaud. maison.

Il ne fait aucun doute que les animaux de compagnie représentent le côté authentique du Pachamama, quelle que soit leur race, leur couleur ou leur taille.

Nous l'affirmons, car les espèces de faune n'échappent pas aux modes de consommation pervers, qui sapent la société de consommation du 21e siècle. Il est courant que le pedigree d'un chien ou d'un chat détermine le succès ou l'échec qui attend l'animal.

Les gens pensent qu'un «chien de marque» vaut mieux qu'un bâtard ou un chien errant.

Ils croient que le chien de bonne lignée est plus intelligent, remue davantage la queue, est plus obéissant et plus aimant qu'un chien de rue plein de puces, de tiques et de solitude. Ce sont les mêmes critères d'achat qu'ils utilisent lors de l'achat d'un téléviseur, d'un réfrigérateur, d'un ordinateur ou d'un téléphone portable. Un exemple paradoxal du discernement malade fourni par l'Humanité, qui nous a noyés dans l'égoïsme, le sectarisme, la cupidité et l'extrême inégalité sociale. Pour ces raisons, il est difficile pour les gens d'adopter des animaux de leur propre gré.

Personne ne veut de ce qui est utilisé, abusé et abandonné. Tout le monde veut le nouveau, le bon et le cher.

Nous vivons dans un monde déshumanisé dans lequel les justes paient pour les pécheurs. Cet obstacle socio-environnemental tristement célèbre augmente la surpopulation d'animaux dans nos localités et la transmission possible de maladies aux humains, du fait que les chiens mordent et s'accouplent lorsqu'ils sont relégués à la rue.

Mais l'indifférence touche non seulement les pieds de la communauté, mais implique également les gouvernements en place et leurs organes publics bureaucratiques, qui continuent de promouvoir la cruauté envers les animaux dans l'environnement que nous hébergeons, grâce à des lois dépassées qui ne servent jamais de support juridique à la l'emprisonnement rapide des criminels, l'incapacité de transformer les chenils municipaux en centres d'assistance complets pour les animaux de compagnie et l'utilisation tragique de l'empoisonnement chimique comme méthode privilégiée pour réduire la population canine et féline.

Il est clair qu'il n'y a AUCUN cadre coercitif qui punit la méchanceté envers les animaux de compagnie, et réduit les cas de maltraitance d'animaux aperçus quotidiennement.


Les criminels n'ont pas peur de frapper et de tuer le chien ou le chat, car ils savent qu'ils ne seront pas dénoncés et par conséquent, ils ne seront pas privés de leur liberté.

Le paiement éventuel d'unités fiscales, la suspension à vie de la propriété des animaux ou l'obligation d'assister à des travaux d'intérêt général ne prédisposent pas le respect de la loi à la raison des criminels.

S'il est difficile de poursuivre un homme pour avoir volé, volé ou tué quelqu'un, il y a très peu de justice qui coopère en faveur des animaux.

Un tel degré de folie humaine est le résultat du manque d'éducation environnementale dans les écoles, lycées et autres écoles primaires du monde entier.

Nous pensons que les enfants et les adolescents sont les seuls individus capables de réduire l'agression physique contre les espèces sauvages à l'avenir.

On sait que la coexistence saine des garçons avec des animaux de compagnie les aide dans leur processus de socialisation, car ils osent exprimer leur affection et leur tendresse pour l'animal. À leur tour, les enfants acquièrent un sens des responsabilités, favorisant la discipline et renforçant la confiance du jeune, ce qui se traduit par une meilleure estime de soi.

Il est évident que l'enfance représente une étape clé dans la vie des individus, pour qu'ils deviennent plus empathiques et respectent l'intégrité physique des oiseaux, mammifères, reptiles et amphibiens qui coexistent autour d'eux, ou continuent à faire les erreurs classiques des adultes qui préfèrent les chasser, les vendre, les disséquer et les manger.

Chaque fois que les parents emmènent leurs enfants à des spectacles déplorables comme des corridas, des combats de coqs, des cirques avec des animaux, des combats aériens, des spectacles aquatiques avec des dauphins et des atrocités similaires au détriment de la faune domestique ou sauvage, La santé mentale du garçon qui devient victime et auteur de le crime est détruit.

Ils ne savent pas que des millions d'animaux sur la planète Terre sont mutilés, électrocutés et intoxiqués chaque année, pour finir par être des expériences de laboratoire, des tissus d'habillement, des plats gastronomiques, des porte-clés souvenirs, des offrandes de cérémonie et d'autres violations éthiques. Nous avons récemment appris qu'en Chine des centaines de chiens sont tués quotidiennement, pour être utilisés comme matière première dans la fabrication de gants et de ceintures en cuir.

Aux États-Unis, un homme irrationnel a injecté de l'héroïne à un chat de 3 mois, qui a été retrouvé avec une corde nouée autour du cou après avoir été battu à mort.

Au Pérou, un homme fou a attaché son chien à l'arrière d'une voiture et l'a traîné dans les rues de son quartier.

En Argentine, un chien communal nommé Fierro avait son pelage peint à la bombe comme un graffiti.

En Espagne, un mec dérangé a jeté un chien d'un sixième étage, lui causant une mort instantanée.

Au Mexique, une mère désemparée a laissé sa fille jouer à "St. Michael's Wheel" avec un chat transformé en marionnette.

Au Honduras, une série de jeunes hommes fous ont attrapé un chien malade et attaché des explosifs pyrotechniques à son corps, en particulier une paire de mortiers attachés de chaque côté.

Ensuite, ils ont enregistré la lâcheté avec la caméra du téléphone portable, ont ri aux éclats de l'explosion du pauvre animal et ont téléchargé la terrible vidéo sur Facebook. Il convient de préciser que les animaux domestiques souffrent et deviennent très stressés par le bombardement des feux d'artifice.

Ce grand impact acoustique rend les chiens et les chats confus, pouvant s'échapper de chez eux et se faire écraser dans la rue, ainsi que développer des crises de panique soudaines ou des troubles du rythme cardiaque, qui provoquent leur mort inévitable.

Il faut comprendre que le fléau de la cruauté envers les animaux dans le monde est une histoire mortelle qui ne se termine jamais à cause de la main oppressive qui caractérise Homo Sapiens, qui a une créativité infinie pour transformer la bienveillance des animaux de compagnie en épreuve.

Si Hachik était vivant, il aurait sûrement été tué devant la gare en lui lançant de la viande pourrie, en lui jetant un coup de vent, en l'incendiant avec de l'essence, en le lynchant avec des pelles et en prenant un selfie haute définition.

Cependant, tout le monde ne théorise pas les animaux comme des objets de profit, de divertissement ou d'épreuve pour déclencher la fureur qui les exalte. En Amérique latine, il existe des associations, des fondations, des mouvements et des amis à l'esprit écologique qui travaillent au soleil et à l'ombre pour générer un changement de mentalité chez les gens, contribuant au bien-être des animaux de compagnie et réduisant les taux de maltraitance animale.

Ils réalisent des campagnes de stérilisation et de vaccination, des journées d'adoption, des collectes de fournitures, des consultations vétérinaires gratuites, des conseils juridiques pour canaliser les plaintes, des marches pacifiques dans les rues, des jeux pour enfants et la localisation d'abris temporaires ou de zones fixes pour la récupération des petits anges.

Nous nous retrouvons avec de belles initiatives philanthropiques, qui ne sont généralement pas récompensées par le reste de la société insensible. Vous avez été témoin de nombreux cas de maltraitance d'animaux tout au long de votre vie, mais vous avez gardé le silence par crainte de représailles de la part des contrevenants, parce que la police a refusé d'enregistrer la plainte, ou parce que vous ne vous souciez tout simplement pas du sort fatal de l'animal.

Mais, il est très probable que dans votre localité il y ait une ONG qui sauve les chiens et les chats de la rue, qui espère que vous adhérerez à sa précieuse cause animale, pour transformer les remords en actions de soutien concrètes.

Si pour les gouvernements la vie d'un animal de compagnie ne vaut rien, parce qu'elle ne représente pas un vote aux élections de dimanche, alors nous devons organiser et sauvegarder son droit. Aujourd'hui, nous disposons d'outils technologiques fournis par Internet, tels que les réseaux sociaux, les forums thématiques, les chats en ligne et les blogs personnels.

Il est temps de profiter de ce formidable moyen de communication pour dénoncer publiquement les personnes qui commettent des crimes de maltraitance animale.

En la medida que usted comparta fotografías del perro o gato que padece el abuso, explicando a los cibernautas la irregularidad visualizada y precisando el lugar donde se manifiesta el inconveniente, pues estaremos masificando la denuncia y será más fácil que personas naturales y jurídicas se aboquen a résoudre le problème.

De la même manière, vous pouvez utiliser les moteurs de recherche de Google, Bing ou Yahoo, pour contacter les ONG qui se trouvent à proximité de votre localité.

Par exemple, entrez des mots clés tels que «Palermo Animal Defence Association», «Jalisco Pet Rescue» ou «Caracas Animal Shelter».

N'oubliez pas qu'en fonction de la région géographique où vous vivez, vous devrez remplacer l'état ou la ville avant d'effectuer la consultation virtuelle. Une fois que vous avez trouvé les informations respectives, notez tout téléphone, e-mail ou adresse physique qui apparaît sur ladite page Web, afin que vous puissiez contacter les responsables et visiter le site personnellement.

N'oubliez pas que vous pouvez aider en faisant don de conserves, de journaux, d'eau potable, de médicaments, de produits sanitaires à usage animal (shampoing, savons, tiques) et d'accessoires pour un usage quotidien (distributeurs, peignes, colliers, jouets en caoutchouc). Faites des contributions financières pour payer les examens ou les opérations que les animaux méritent.

Toute aide est la bienvenue pour sauver la vie d'un être vivant.

Évitons d'acheter des animaux dans les magasins de rue ou sur les portails de commerce électronique.

Il ne s'agit pas d'un produit payé en espèces ou par carte de crédit.

Le plus important est de parrainer et d'adopter un chien ou un chat de la rue, qui réclame une maison et des gens qui l'aiment.

Si nous étions plus d'animaux et moins d'êtres humains, le monde serait un endroit beaucoup plus innocent, joyeux et bien intentionné.

Notre objectif est que vous soyez proactif sur les animaux de compagnie. Vous ne devez pas continuer à être complice de criminels, qui menacent la paix verte de la planète Terre.

Le changement commence de l'intérieur, et nous voulons que vous osiez exprimer ce sentiment par la solidarité et des rapports opportuns.


Vidéo: La rencontre dun loup avec un chien a choqué le monde. Ce qui sest passé alors est incroyable! (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Orrik

    Avant de vous lancer dans la recherche d'un emploi, découvrez les recommandations des salariés sur leurs employeurs sur notre site internet. Et alors seulement décidez de proposer votre proposition à telle ou telle organisation. Découvrez diverses recommandations et faites votre choix.

  2. Shakus

    Je m'excuse, mais, à mon avis, vous n'avez pas raison. Je suis assuré. Écrivez-moi dans PM, nous en discuterons.

  3. Cretien

    Certes, c'est une drôle de réponse

  4. Mikat

    Combien de temps pouvez-vous parler d'un seul et même sujet, toute la blogosphère est foutue ?

  5. Wiellaburne

    Oui, c'est une réponse à l'intelligibilité



Écrire un message