LES SUJETS

En France, la loi interdit aux supermarchés de jeter de la nourriture

En France, la loi interdit aux supermarchés de jeter de la nourriture


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'année dernière un groupe de parlementaires français a présenté une proposition législative dont le but était de lutter contre le gaspillage alimentaire, il a demandé aux supermarchés et grands magasins de faire don de denrées alimentaires proches de l'expiration mais encore aptes à manger, aux banques alimentaires et aux organisations caritatives. Dans cette proposition, il a également été souligné que ces aliments ne pouvaient pas être commercialisés à un prix réduit de 50% comme certains centres l'ont fait jusqu'à présent. Eh bien, cela fait presque un an que cette proposition a été présentée et maintenant le Parlement du pays l'a approuvée.

La proposition a été présentée par l'ancien ministre de l'Agriculture Guillaume Garot, elle détermine que la nourriture doit être utilisée soit pour le don, pour l'alimentation animale, pour faire du compost pour l'agriculture ou pour produire de l'énergie. Les supermarchés français d'une superficie supérieure à 400 mètres carrés doivent signer des contrats avec des organisations humanitaires pour le don de nourriture avant le début du mois de juin 2016, faute de quoi les responsables des établissements s'exposeront à des amendes de 75000 euros et à une peine de prison de moins de deux ans. .

La Fédération française du commerce et de la distribution considère que c'est une grave erreur que la mesure ne s'applique qu'aux grands supermarchés, leur activité représentant à peine 5% du gaspillage alimentaire total. Pour cette raison, il est considéré que les grands supermarchés sont dans la ligne de mire de cette nouvelle législation de manière très disproportionnée. D'autre part, ils affirment également que ces établissements sont les premiers en termes de dons alimentaires et que plus de 4 500 supermarchés ont signé des accords avec des organisations humanitaires pour des dons alimentaires.

Selon le ministère français de l'Environnement, les Français jettent entre 20 et 30 kilos de nourriture chaque année, ce qui représente un gaspillage calculé entre 12 000 et 20 000 millions d'euros par an. Cette nouvelle loi fait partie des mesures adoptées dans le cadre du plan de réduction du gaspillage alimentaire lancé en 2012, avec pour objectif de réduire le gaspillage alimentaire jusqu'à 50% en France d'ici 2025.

Une autre mesure qui est destinée à être adoptée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire est l'inclusion d'un plan de responsabilité sociale et environnementale dans le programme éducatif des enfants afin qu'ils deviennent à l'avenir des adultes responsables et réduisent le gaspillage alimentaire. Comme on le lit ici, E.Leclerc, une chaîne d'hypermarchés qui est le principal concurrent de Carrefour, commente que c'est une loi cohérente, mais il faut regarder l'autre partie, c'est-à-dire les organisations qui vont être en charge de collecte de la nourriture, considère qu'un plan doit être mis en place pour aider ces organisations à avoir l'espace dont elles ont besoin pour stocker la nourriture, ainsi que les camions pour le transport ou les réfrigérateurs pour pouvoir conserver cette nourriture donnée.

À l'époque, nous avions déjà fait remarquer que l'approbation de cette loi entraînerait une forte pression financière des banques alimentaires et des organisations humanitaires, beaucoup n'ont pas les moyens nécessaires pour stocker davantage de nourriture. Qui paiera ces frais supplémentaires que les nouveaux locaux, camions, chambres froides, etc. entraîneront? Étant donné qu'il s'agit d'un plan gouvernemental de lutte contre le gaspillage alimentaire, la chose cohérente aurait été d'inclure dans la nouvelle législation un paquet d'aide afin que ces organisations puissent faire face à la nouvelle situation. Mais bien sûr, cela représente une dépense considérable, le projet de loi est lancé, mais les problèmes qu'il peut causer sont ignorés.

Quelque chose qui ne s'est pas matérialisé dans ce plan de légiférer sur les dons alimentaires dans le pays est le dialogue entre les banques alimentaires, le gouvernement et les grands supermarchés et supermarchés, évidemment l'effet de la nouvelle législation sur les parties ne semble pas avoir été pris en compte. chez ceux qui reçoivent de la nourriture. Quoi qu'il en soit, et bien qu'il soit dit qu'en France il est interdit par la loi aux supermarchés de jeter de la nourriture, il reste encore des étapes à établir définitivement, mardi prochain son approbation doit être votée à la Chambre basse du Parlement et plus tard, elle ira. au Sénat.

Gastronomie et science


Vidéo: Intégrale - Supermarchés: comment ils se battent pour éviter la pénurie alimentaire (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Denys

    Je pense que ce n'est pas présent.

  2. Lisimba

    Bravo, cette remarquable idée s'impose d'ailleurs

  3. Gunnar

    Je recommande de trouver la réponse à votre question sur google.com

  4. Ashburn

    Je crois que vous vous trompez. Je suis sûr. Je peux défendre ma position.



Écrire un message