LES SUJETS

Il y a plus de 2000 ans, on nous a confié une tâche simple: "GÉRER LA NATURE" ...

Il y a plus de 2000 ans, on nous a confié une tâche simple:

Par Brenda Bahamondes G.

Pour certaines personnes, se soucier de l'environnement n'est qu'un sujet à la mode ou une question pour ceux qui recherchent des préoccupations altruistes.

La réalité nous montre une face différente de la médaille: le Pérou perd chaque année environ 300 000 hectares de terres, affectant près de 30% du territoire national. Le 20e siècle a détruit 8 millions d'hectares de forêts amazoniennes et il y a une augmentation de 35% des maladies respiratoires, cutanées et autres liées à la pollution.

Il existe de nombreux organismes et des centaines de lois qui protègent la nature, mais sont-elles appliquées? La réponse est non. Bien qu'il y ait une plus grande préoccupation pour l'environnement, cela continue d'être un problème qui ne trouve pas de solution efficace dans notre pays.

La protection de l'environnement est un thème universel, la destruction de la terre affecte chaque être humain.

Beaucoup minimisent la question environnementale pour être abstraite, la déforestation, la perte des forêts amazoniennes? Ils semblent ne pas comprendre que la planète est une, et que si les forêts, les animaux, la couche d'ozone n'étaient pas nécessaires ... ils n'auraient jamais existé.

Chaque organisme vivant sur notre planète a un rôle spécifique et fait partie d'un grand corps: "La Terre".

Pourquoi attendre de voir que notre planète est détruite; En fait, nous connaissons déjà le réchauffement climatique, plusieurs fois nous nous sommes dit: «il semble que le soleil soit plus fort qu'avant».

Parce que le réchauffement climatique, les trous dans la couche d'ozone et la perte de forêts ne sont sous le contrôle d'aucun gouvernement en particulier, seule la coopération internationale peut garantir des solutions durables pour la planète.

Evitons la destruction de la planète et des êtres humains, car c'est entre nos mains de l'empêcher, depuis chez nous.

Le problème environnemental est l'engagement de tous, il implique l'Etat, les institutions et les citoyens.

Le Pérou est considéré comme le paradis de la diversité biologique. En 1993, il a surpris les scientifiques, les chercheurs et les biologistes du monde entier qui ont annoncé l'existence de 190 espèces dans le parc national de Manu, devenant officiellement l'aire protégée avec le plus grand nombre de mammifères au monde. De plus, Manu était déjà considérée comme la zone protégée avec le plus d'espèces d'oiseaux au monde, avec un total de 900.

Notre ville, bien qu'elle ne constitue que 5% du territoire national, possède une variété d'espaces écologiques, également appelés zones de vie. Sur les 104 zones de vie qui existent dans le monde, la région d'Arequipa en compte 24 réparties à la fois sur le littoral et dans les montagnes.

Cependant, notre ville est en grand danger en raison de sa formation géographique particulière en forme de pot, c'est-à-dire que la pollution ne peut pas s'échapper, elle reste à l'intérieur de cet immense pot et nous sommes les seuls blessés.

Les conséquences à l'origine des activités irresponsables de certains producteurs agricoles, mineurs, industriels, commerçants, transporteurs, propriétaires de véhicules, institutions publiques et privées et de la population en général, sont la pollution de l'air, de l'eau et des sols, la désertification et avec elle l'extinction des sols agricoles. , la détérioration de la couche d'ozone, l'augmentation de la température, l'augmentation de l'effet de serre, les produits agricoles contaminés et la destruction des écosystèmes naturels qui conduisent finalement à la détérioration de la santé humaine et d'autres espèces vivantes causant leur mort.

Avant d'agir de manière irresponsable, méditons un instant par rapport à la vie que nous voulons pour nos enfants et pour nous-mêmes.

Cherchons des solutions locales avec des stratégies efficaces qui conduisent à l'amélioration de la situation environnementale dans notre ville.

Par Brenda Bahamondes G.


Vidéo: 21 JOURS À LÉCOLE - Documentaire Immersion (Septembre 2021).