LES SUJETS

Développement municipal

Développement municipal


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

introduction

Les déséquilibres régionaux continuent d'être l'une des principales causes du retard économique et de l'injustice sociale en Argentine. La baisse de la production et du pouvoir d'achat des habitants des différentes communes argentines ont accentué la tendance à l'hétérogénéité structurelle, avec la concentration des revenus dans certaines zones et la propagation de la pauvreté et de l'exclusion, dans d'autres. Face à cette situation qui menace de consolider le double partenariat, une action gouvernementale vigoureuse doit être menée, basée sur des diagnostics, des stratégies et des instruments précis.

La structure et le fonctionnement régionaux de l'Argentine sont hétérogènes, tout comme sa société et son économie. Sa description montre l'existence de régions différenciées, déterminées, entre autres facteurs, par les disparités des ressources naturelles et par la concentration de la population, de l'activité économique et des revenus, ainsi que par le commerce interrégional et les différents niveaux de productivité (qui à leur tour, ils sont dus aux conditions technologiques, à la densité du capital, aux économies externes, à la formation de la main-d’œuvre, ainsi qu’aux formes d’organisation des entreprises et au fonctionnement des institutions étatiques, entre autres).

La demande de stratégies structurelles pour surmonter le processus d'accumulation du capital dans l'économie nationale découle du manque d'information et de professionnalisme dans l'établissement d'objectifs et de stratégies conformes aux différents modèles économiques qui ont été appliqués dans notre République au cours des 50 dernières années. .

Le développement capitaliste observé dans le pays de 1870 à nos jours est conditionné par différents modèles, parmi lesquels se détachent les soi-disant agro-exportateurs, la substitution aux importations, les ajustements anti-inflationnistes avec ou sans réformes structurelles. Tous n'expliquent pas correctement les mécanismes économiques, sociaux et culturels qui ont agi et agissent encore pour que le pays se rapproche parfois du taux de croissance des pays centraux et à d'autres moments, l'écart avec ces pays se creuse.

La proximité et l’ampleur de ces écarts dans le temps sont dus au fait que les diverses conduites politiques et sociales n’ont pas pu surmonter le processus de transition le plus critique: sortir de la stratégie actuelle d’accumulation «extensive» de capital (favorisée par la grande disponibilité des ressources naturelles , la terre et l'insertion d'activités manufacturières à faible productivité) à une stratégie d'accumulation de capital «intensive» (via un changement technique qui s'accélère actuellement avec la révolution technologique actuelle accompagnée de nouveaux mécanismes de répartition des revenus et de politiques du travail.

La révolution technologique actuelle n'est pas massivement intégrée dans tous les secteurs économiques et sociaux; par conséquent, il ralentit le développement de la structure productive actuelle et des nouvelles activités. La transition vers une accumulation intensive de capital se heurte alors aux inefficacités intrinsèques du système productif dominant; il exacerbe la marginalité et les conflits sociaux.

Les stratégies de développement et de transition visent alors à surmonter cette situation dans la Nation, basée sur le renforcement, la spécialisation et l'expansion des économies régionales respectives.

Toute politique visant à résoudre les graves problèmes de notre République, fondamentalement la reprise de l'activité socio-économique et la réduction du chômage, doit être mise en œuvre au niveau MUNICIPAL, car le retard des économies régionales a été l'une des principales causes de la Crise socio-économique argentine.

Objectifs du plan

L'ouverture économique au commerce extérieur (protéger notre industrie nationale), la rationalisation de l'État (sans laisser aux mains du marché des secteurs sensibles pour notre population, comme la sécurité, la santé, la justice, l'action sociale, défenseur de l'activité productive régionale, etc.), la régulation de l'économie (promotion d'une répartition adéquate de la richesse), la demande reconventionnelle des différents secteurs productifs, etc. que notre gouvernement devrait promouvoir au troisième millénaire est exigé par un large éventail de pays. Lors des dernières élections, un large secteur d'hommes politiques, de travailleurs, d'hommes d'affaires, d'universitaires, de professionnels, etc., a parlé de la commodité pour la NATION de cette politique, qui devrait assurer la stabilité dans le temps, ce qui rend la situation plus optimiste. et le développement social des Argentins.

Le succès de la mise en œuvre des politiques économiques et sociales n'est PAS un résultat aléatoire, la chance est toujours importante, mais pour qu'un pays progresse, il doit y avoir une gestion professionnelle adéquate.

L'Argentine a de grandes ressources naturelles et une main-d'œuvre abondante, avec un petit marché intérieur loin du reste du monde, nous devons donc avoir une préoccupation particulière dans le maintien d'une économie efficace en raison du fait que les ressources naturelles s'épuisent et que la technologie fait de plus en plus de travail non qualifié. hors du sujet.

La seule façon pour notre république d'atteindre les niveaux de développement auxquels sa population aspire est d'économiser et d'être plus efficace, ce qui signifie:

1. Former nos travailleurs.
2. Améliorer la qualité de vie de notre population.
3. Adapter la qualité de nos produits aux demandes des marchés internationaux, en transformant notre offre compétitive à l'export avec une utilisation adéquate des avantages comparatifs dans chacune de nos régions.
4. Former de bons entrepreneurs qui conquièrent efficacement les différents marchés internationaux.
5. Créer un RÉSEAU DE CONFINEMENT SOCIAL, qui permet aux travailleurs, pendant la période de transition, de se former pour faire face aux changements que la mondialisation de l'économie mondiale nous impose.
6. Développer des politiques socio-économiques adaptées aux caractéristiques de chacune des régions de notre pays.
7. Former une génération de dirigeants formés à la revalorisation de l'exercice de la Démocratie, en exécutant des politiques d'ÉQUITÉ ET JUSTICE SOCIALE, en développant une économie compétitive, sans distorsions et ouverte sur le monde, avec la participation active des différentes régions qui composent notre république.
8. Soutenir les PME dans chacune des régions, en déléguant aux municipalités l'application des plans et programmes de renforcement des entreprises.

Le gouvernement national doit prendre les décisions politiques qui permettent de développer une structure de prix relative adéquate qui permette la compétitivité de notre production.

Créer ainsi un environnement politico-social qui apporte stabilité et confiance à long terme, permettant les niveaux d'investissement privé d'origine nationale et internationale nécessaires au développement de notre ville.

L'objectif de ce plan est de fournir au niveau municipal un schéma directeur régional visant à la relance socio-économique de chacune de nos régions à travers la préparation, la planification et l'exécution dans chaque localité des instruments qui permettent aux forces vives des collectivités locales d'être architectes du développement régional avec le soutien logistique et financier du gouvernement national par le biais du sous-secrétaire aux affaires municipales.

A titre d'exemple, nous avons développé différents programmes visant le développement et le renforcement des municipalités, qui seront promus par le sous-secrétaire aux affaires municipales de chaque région d'Argentine avec les CDM (centres de développement municipal) et seront coordonnés avec les différents domaines de compétence. du gouvernement national.

1.- Programme provincial de réintégration des chômeurs

introduction

La culture du travail a été perdue dans notre société d'exclusion et de marginalisation, mais nous devrons former notre main-d'œuvre afin de s'adapter aux exigences de la nouvelle Argentine. Ce changement de culture ne sera pas facile, mais avec la décision et le leadership, tout est possible.

Les cultures sont généralement très fermes et constituent une véritable coquille de protection contre les modes passagères et les fluctuations à court terme. Cependant, il existe certaines situations dans lesquelles la culture doit changer pour répondre aux besoins stratégiques d'un pays.

La culture préexistante en République argentine signifiait que, par exemple, les mots «gestion», «formation», «reconversion», «planification», «concurrence», «efficacité», etc. n'existaient pas. Par conséquent, la tâche de nos futurs dirigeants a pour premier défi de modifier cette culture et de la diriger vers un objectif culturel qui avait pour cadre la génération d'une offre d'emploi adaptée aux défis auxquels notre pays doit faire face dans le troisième. millénaire.

Un changement culturel

Les cultures de travail peuvent être modifiées - mais pas du jour au lendemain, et sans effort considérable - tant que toutes les parties comprennent pourquoi le changement est effectué et quel est le rôle attendu de chacun dans son développement. La responsabilité de gagner cette compréhension et cet appui repose sur les épaules d'une seule personne: le chef de l'exécutif national. Lui seul envoie les signaux directs des changements stratégiques qui se répercutent et sont en fait «achetés» par l'ensemble de la société.

Le processus de changement culturel nécessite de considérer 5 domaines vitaux, ces domaines fortement liés représentent un programme de base de questions fondamentales qui affectent la société en période de changement.

# Renforcer les connaissances: les dirigeants ne parviennent souvent pas à bien comprendre la culture de la société. La construction de la connaissance des questions culturelles est une manière de rendre explicite ce qui a été traditionnellement implicite, et cela indique que les exigences de la société exigeront une attention particulière lorsque le changement de la situation du travail de la République se produira pendant le processus de transformation structurelle.

# Développer une vision partagée: Le changement stratégique doit être une vision du problème qui soit claire, articulée et partagée par toutes les personnes impliquées. La justification et la stratégie de résolution du problème doivent être clarifiées afin que les différentes parties n'aient pas à lire entre les lignes. Le responsable du programme et le maire doivent travailler pour développer cette vision partagée en étant le protagoniste visible et en communiquant la nouvelle stratégie à chaque niveau de la société. De nombreux participants seront affectés par les changements stratégiques: politiciens, syndicalistes, hommes d'affaires, chômeurs, etc. Ils doivent savoir le «pourquoi» du changement.

# Déterminer les changements souhaités dans les croyances: Bien que la culture du travail soit implicite - ce sont des règles non écrites - lors du changement de culture, les nouvelles valeurs et croyances doivent être explicatives. Une façon de diffuser ces valeurs est de former une équipe de leaders d'opinion qui peuvent prendre les devants et communiquer les croyances dans leurs divisions respectives. De plus, comme les cultures sont profondément enracinées et lentes à changer, autant que possible doivent être sauvées de l'ancienne culture, en la réinterprétant pour fonder la nouvelle sur elle.

# Traduire les valeurs en comportements concrets: Le responsable de programme doit définir des actions spécifiques qui incarnent et donnent vie à la nouvelle vision du marché du travail. Les étapes ci-dessus peuvent amener les gens à comprendre et à accepter un nouvel ensemble de valeurs en principe, mais les gens peuvent toujours se demander "comment ces valeurs s'appliquent-elles à moi" en période de changement radical, tout le monde cherche des signes de ce qu'il faut faire Ensuite, le leader doit se comporter conformément à ces valeurs pour envoyer des messages forts et non contradictoires à l'ensemble de la société sur les changements nécessaires dans les actions et les responsabilités quotidiennes.

# Réorienter le pouvoir pour soutenir de nouvelles valeurs et un nouveau comportement: La réorientation du pouvoir est une autre façon de communiquer le véritable message du changement. Lorsque le gestionnaire de programme attribue de manière sélective et cohérente le pouvoir de soutenir de nouvelles valeurs et de nouveaux comportements, il convainc la société que le changement est réel. Il doit donc orienter le pouvoir vers les personnes dont les compétences, les valeurs ou les fonctions sous-tendent la nouvelle orientation culturelle. Cette étape souligne la nécessité d'une stratégie bien définie car de grands changements de pouvoir sans justification claire peuvent être préjudiciables.

1. - Chômage pour ceux qui ont un emploi:

Les Argentins qui ont actuellement des emplois et qui, par la consommation, sont les moteurs de la reprise économique de notre économie, voient la question du manque d'emploi avec une grande attention, étant que beaucoup de ceux qui aujourd'hui n'ont pas de travail depuis très peu de temps Ils avaient.

Ce sentiment d'insécurité génère des craintes qui conduisent à retarder les décisions d'achat "au cas où", à diminuer la demande interne, à générer la destruction d'emplois et la reprise de la production de nos entreprises destinées au marché intérieur, donc l'insécurité retarde la création de nouveaux emplois cela absorberait la population active au chômage.

La mise en œuvre d'un programme national de réinsertion des chômeurs au niveau municipal générera les signaux nécessaires pour initier un changement culturel d'insécurité et de malaise.

2. -Chômage pour ceux qui n'ont pas d'emploi:

Parallèlement à la création de véritables sources de travail (celles issues de l'investissement privé dans les différents secteurs productifs de notre économie), la réinsertion des chômeurs dans le marché du travail existant se heurte à trois obstacles à surmonter:

ID

Nous nous inquiétons tous de l'indice de chômage exorbitant de la Nation, mais malheureusement cet indice est composé de familles, donc chaque membre de ces données statistiques inquiétantes est un être humain avec des besoins, des vertus, des rêves, des frustrations, etc.

La mise en œuvre de tout programme de lutte contre le chômage doit identifier les chômeurs dans chacune des régions de notre province afin de sensibiliser la société à ce problème et de réattribuer l'exécution des plans et programmes d'assistance sociale et économique à ce secteur à haut risque de manière efficace, manière économique et efficace.

A tal fin desarrollaremos un Registro Regional de Desocupados, en cada una de las Municipalidades a fin de identificar a los desocupados y su grupo familiar en cada localidad, permitiendo de esta manera la perfecta asignación de los recursos del estado hacia los sectores marginados de la economía réel.

Ce registre collectera des données personnelles et professionnelles les concernant ainsi que leur groupe familial afin de mettre en œuvre les plans de formation, d'assistance sociale et de confinement économique des citoyens jusqu'à leur réintégration dans l'économie réelle.

La création du registre permettra non seulement le développement du programme dans chaque municipalité, mais générera également les informations de base pour l'application efficace et efficiente des actions de confinement social, en dirigeant les rares ressources de l'État vers des secteurs à risque imminent tels que les chômeurs. et fournir aux investisseurs privés des informations sur l'offre de main-d'œuvre avec ses caractéristiques et les programmes de formation du même élément essentiel pour la prise de décision dans le secteur des entreprises.

Méthodologie à appliquer pour identifier les chômeurs

Grâce à ce programme, un registre sera établi au niveau municipal, permettant d'identifier les chômeurs et d'enquêter sur leur composition familiale, leur niveau d'éducation, les derniers emplois vérifiables, les besoins économiques et sociaux, etc.

L'organisation politique de notre province nous a amenés à concevoir la mise en œuvre de ce plan au niveau municipal, puisqu'ils sont les premiers bénéficiaires des besoins et des frustrations de notre population.

Le registre révélera les données suivantes sur les chômeurs:

Nom et prénom
Dernier travail
Si vous êtes bénéficiaire d'un plan travail ou alimentaire.
Occupation et / ou profession qui vous intéresse.
Formation technique et expérience professionnelle des chômeurs.
Âge
Groupe familial. (État matrimonial, nombre d'enfants, éducation de la même personne, etc.)
Lieu de naissance.
Vraie adresse.
Numéro de document.

L'enquête de ces informations nous permettra d'intégrer les chômeurs dans les offices régionaux de l'emploi et de les diffuser comme offre d'emploi auprès des entreprises de la région.

Formation

L'une des raisons pour lesquelles les pays émergents d'Asie du Sud-Est ont pu assimiler les technologies étrangères et développer leur propre capacité à générer des innovations a été leur forte dotation en ressources humaines techniques hautement qualifiées. Ces ressources ont été développées à partir de politiques éducatives dans lesquelles une planification active de l'offre éducative intégrait les besoins présents et futurs des secteurs productifs. De cette manière, il a été vérifié que dans les premiers stades du développement économique de ces pays, l'accent était fortement mis sur la formation de techniciens, puis dans une phase plus avancée, l'attention était portée sur l'enseignement universitaire.

Les changements promus par le gouvernement et la dynamique des processus de production obligent les travailleurs à se former et à se mettre à jour en permanence. Les chômeurs ne peuvent accéder à cette formation pour des raisons financières.

Les programmes gouvernementaux existants NE prennent PAS en compte les caractéristiques sociales et professionnelles des chômeurs et les nouvelles exigences des économies régionales, en raison de l'absence d'un registre contenant des informations actualisées sur la réalité des chômeurs.

Afin de développer un programme de formation efficace, anticipant la demande actuelle et future de main-d'œuvre par le secteur productif de la région, une analyse approfondie doit être menée conjointement avec les employeurs, les syndicats, les écoles techniques et les universités afin de planifier les métiers et professions dont la région aura besoin dans les années à venir.

Nous n'aurons pas à former nos travailleurs à des métiers et professions qui ne seront pas requis par la nouvelle réalité économique régionale, en tenant compte des caractéristiques de chacune des régions et des futures demandes de main-d'œuvre que les entreprises qui s'installeront en conséquence demandera du Programme régional de reconversion productive.

A cet effet, nous développerons un programme de formation pour les chômeurs inscrits au Registre dans les métiers exigés par les entreprises régionales, en aidant l'Etat avec une subvention d'environ 450 pesos par mois lors de la dictée de programmes théoriques et pratiques, dans ce dernier cas Les entreprises qui adhèrent au programme apporteront une contribution égale ou supérieure pour les stagiaires ¨ Revenu ¨ pendant la période d'apprentissage.

La formation sera en charge des centres retraités des syndicats et / ou des quartiers qui fourniront aux enseignants une expérience vérifiable, percevant une rémunération pour ces heures de formation. De même, l'utilisation de leurs ateliers et salles de classe sera coordonnée avec les écoles techniques et l'enseignement supérieur.

Méthodologie à appliquer dans la formation

Les formations seront coordonnées avec les entreprises, les chambres de commerce, l'université, les syndicats et les directions provinciales de l'enseignement supérieur afin de répondre professionnellement à la demande et aux demandes de nouveaux emplois.

Les enseignants seront fournis par les centres de retraite des syndicats et les membres actifs des organisations syndicales, les enseignants des écoles techniques et des universités.

La formation sera dictée pendant la période de théorie et de pratique initiale dans les salles de classe des établissements d'enseignement supérieur (école technique), des syndicats, des municipalités, etc. La pratique louée dans les entreprises qui signent un accord avec ce programme.

Les cours dépendront de chaque programme, mais la durée idéale est de 6 mois, 3 mois de théorie et pratique et 3 mois de pratique louée en entreprise.

L'EXISTENCE D'UN REGISTRE MIS À JOUR DES CHÔMAGES DANS CHAQUE VILLE DE LA RÉPUBLIQUE ARGENTINE FACILITERA LEUR IDENTIFICATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES PLANS D'ASSISTANCE SOCIALE DONT TOUT LE MONDE A BESOIN.

L'argent nécessaire à la recherche d'emploi.

Un autre obstacle auquel les demandeurs d'emploi doivent faire face sont les dépenses nécessaires pour se déplacer en transports en commun vers les entreprises qui proposent un emploi.

Notre proposition est la création d'un pass gratuit pendant 20 jours ouvrables de 6h00 à 7h30 et de 12h00 à 13h30 pour être utilisé dans les transports publics (bus et trains), pour ceux qui sont chômeurs ont prouvé leur statut en tant que tel.

A cet effet le Registre avec des délégations dans chacun des quartiers des communes, qui permettra une enquête sur celles-ci, qui générera de cette manière un diagnostic sur les besoins de formation et les conditions sociales de celles-ci, permettant ainsi l'orientation et l'attribution des plans d’aide sociale aux groupes les plus à risque.

CE REPORTING PERMETTRA A LA BRANCHE EXECUTIVE, ENSEMBLE AVEC LES CHAMBRES D'AFFAIRES, LES SYNDICATS ET LES CENTRES D'EDUCATION, LE DEVELOPPEMENT DE POLITIQUES SOCIALES ET DE FORMATION PERMETTANT L'ADAPTATION DE L'OFFRE DE TRAVAIL, PAR LA DEMANDE DE NOS RÈGLEMENTS, PAR NOS RÉGLEMENTATIONS FAVORISANT CETTE RÉGLEMENTATION DES TRAVAILLEURS À L'ÉCONOMIE RÉELLE.

Pendant la période de formation, les chômeurs, chef de famille, recevront une subvention afin de les assurer pour une période ne dépassant pas 180 jours et pour une période unique de 200 pesos par mois afin de contribuer à la subsistance. de leurs maisons.

Les sociétés de transport peuvent facturer les pass effectivement utilisés comme moyen de paiement; les dépenses déductibles des taxes municipales, provinciales ou nationales.

Ce programme permettra de répondre à court terme aux besoins immédiats des chômeurs, à moyen terme à leur intégration dans l'économie réelle et en disposant d'une main-d'œuvre formée, il agira comme un élément de séduction pour la mise en place de l'investissement privé dans les secteurs productifs, résolvant ainsi le problème du chômage de longue durée en générant de nouvelles sources de travail.

2.- Programme régional de reconversion productive

Introduction.

La République argentine comprend différentes régions / municipalités caractérisées par les variables suivantes:

Ressources naturelles.
Concentration de population, activité économique et richesse.
Formation professionnelle.
Éducation.
Investissement public et privé.
Tradition.
Voies de communication.
Immigration, etc.

L'ordre social et politique des différentes régions varie énormément, mais les sociétés civilisées doivent résoudre certains problèmes économiques fondamentaux. Malgré le récent débat sur la «société aisée», la dure réalité est que la plupart des ressources sont rares. Par conséquent, les individus, les entreprises et la société dans son ensemble doivent faire des choix.

Par conséquent, les objectifs et stratégies de développement de la nation doivent être basés sur un modèle de développement régional, établissant des schémas directeurs pour chaque région à travers l'interpellation et l'équilibre des différentes variables (économiques et sociales) qui caractérisent les communes, insérées dans un contexte mondial de mondialisation de l’économie au XXIe siècle.

L'identification complète des plans directeurs régionaux émergera du travail et de la participation active des institutions politiques, sociales, culturelles et des citoyens de chaque région, avec la coordination et le soutien de l'ETAT.

Aujourd'hui, la redéfinition des plans de production régionaux du premier État argentin relève de la responsabilité politique du gouvernement, en coordination avec les provinces, les municipalités, les fédérations d'entreprises, les syndicats, l'université et les différentes organisations non gouvernementales (ONG) dédiées à la production. et l'emploi; s'assurant ainsi que la prise de décision réponde aux besoins des différentes régions et non aux caprices d'un fonctionnaire de quart.

Chaque région aura dans l'orbite municipale un centre de développement municipal qui sera présidé par l'exécutif municipal et composé des différents acteurs de l'activité économique de chaque région sous la coordination de l'exécutif national, à travers le sous-secrétaire aux affaires municipales.

Ce centre sera chargé d'élaborer un Schéma Directeur, qui garantira l'application de politiques de reconversion productive à court, moyen et long terme, assurant le cadre de fiabilité nécessaire à la génération d'investissements privés d'origine nationale et internationale dans les secteurs de chacun région pour assurer la pleine utilisation des avantages comparatifs, générant une offre exportable régionale efficace et compétitive pour pénétrer les marchés internationaux.

Chaque plan directeur doit être adapté aux caractéristiques des différentes régions, mais ils soutiendront leur politique dans 8 piliers de base:

Recherche et développement des avantages comparatifs de la région (par exemple: production agricole, intrants industriels, voies de communication, centres de recherche universitaires, programmes d'implantation industrielle, etc.
Promotion et renforcement des PME régionales.
Appui logistique des états nationaux, provinciaux et municipaux afin d'orienter la production dans les secteurs présentant les plus grands avantages comparatifs qui permettent à la région de générer une offre productive efficace et compétitive pouvant pénétrer les différents marchés.
Plan de reconversion des travailleurs (employés et chômeurs) afin d'acquérir les connaissances qui garantiront à chaque région une offre d'emploi attractive pour les investissements dans les secteurs productifs.
Constitution d'un échantillon permanent de produits régionaux dans les principaux centres d'affaires du territoire national et international, afin de garantir le placement des produits sur les marchés nationaux et internationaux.
Génération d'une ligne de crédit souple, qui permet de réorienter la production agricole et industrielle vers les secteurs avec la plus forte demande internationale et une combinaison adéquate d'efficacité, de rentabilité, de production et de prix.
Incorporation de nouvelles technologies dans les activités productives régionales et développement des industries génératrices de technologie.
Promotion de la génération de conglomérats productifs dans les zones adjacentes à la production des matières premières de base du secteur, afin de promouvoir l'efficacité, générant une plus grande compétitivité qui assure la pénétration de nos produits sur le marché étranger.

Notre proposition est simplement basée sur les principes de base de la commercialisation, "ce qui est vendu est produit et ce qui est produit n'est pas vendu", donc à travers des mesures de promotion de la production (industrielle et / ou agricole) prises par l'administration provinciale guideront les PME pour adapter leur offre à la demande internationale, avec un standard de qualité, prix, force de vente, promotion et lieu.

L'Etat national apportera une aide logistique et financière à des projets productifs compétitifs sur les différents marchés internationaux.

Chaque région agit comme un pays avec des revenus et des dépenses en devises; l'installation de grands hypermarchés, le ralentissement des activités productives et l'inefficacité de la production ont amené l'augmentation du chômage à détruire les fondements fondamentaux d'une société civilisée; Aujourd'hui, le justicialisme doit répondre aux problèmes de son peuple pour faire face aux défis du 21e siècle.

Stratégie de reconversion régionale

Le développement socio-économique de la région devrait envisager les stratégies suivantes:

Réindustrialisation.

Promouvoir la création d'industries par la fabrication de matières premières produites au niveau régional, avec l'incorporation d'une technologie de pointe qui transforme l'offre régionale efficace et compétitive.

Stratégies structurelles

Surmonter la situation actuelle exige la formulation d'un nouveau modèle de développement productif, pour lequel les stratégies structurelles doivent être conçues en fonction des caractéristiques spécifiques de la région de la capitale.

A. Développement des axes de communication.
B. Transformation des axes de communication en axes de développement.
C. Développement d’entreprises interrégionales polyvalentes.
D. Consolider les axes de développement et les entreprises polyvalentes à travers des ensembles ou des complexes d'activités.
E. Développement des petites et moyennes entreprises.
F. Rendre compatible l'intégration des innovations dans le système productif (progrès matériel) avec les exigences de l'emploi (progrès social.
G. Défendre l'équilibre de l'écosystème.
H. Intégration des marchés intra-régionaux et latino-américains.

Stratégies de transition

1. Reconversion des activités économiques et sociales.
2. Rendre la raison compatible: investissement dans les activités productives / investissements dans les infrastructures (des cartes sont jointes).
3. Améliorer la production avec la même dotation en ressources.
4. Augmentez la capacité installée.
5. Améliorer la correspondance entre les sous-systèmes productif-social et scientifique-technique.
6. Intégrer les marchés pendant la transition.

Scientifique - Stratégie technologique

I. Formation des ressources humaines pour la recherche scientifique et technologique.
II. Desarrollo de complejos de ciencia y tecnología.
III. Desarrollo de empresas tecnológicas.
IV. Correspondencia entre los procesos de acumulación de capital regional y la producción de conocimientos y de actividades innovadoras, (se adjunta mapa).

A Modo de Ejemplo describimos algunas de las características de los sectores productivos y de servicios, pilares de la reconversión productiva de las regiones.

Metodología de Trabajo propuesta

La implementación de este programa en el ámbito municipal se desarrollara a través de la constitución de un Centro de Desarrollo Regional el cual estará integrado por el ejecutivo municipal, representantes de los bloques integrantes del consejo deliberante, la CGT regional, las cámaras empresariales, la Universidad, las Escuelas técnicas y secundarias, la iglesia, los colegios y consejos profesionales, etc. coordinados y apoyados por la administración provincial y nacional .

Estos centros que funcionaran dentro del ejecutivo municipal y los integrantes regionales participaran ad-honoren relevaran, estudiaran y propondrán un Plan Maestro Regional que mediante la detección y utilización de las ventajas comparativas y la participación de la totalidad de las fuerzas vivas locales dará estabilidad en el mediano y largo plazo.

Así mismo este Centro será el responsable de implementar el programa de Reinsersión del Desocupado y los sub. Programas de Mediación Comunitaria y el Programa Ecológico Municipal.

3.-Programa Municipal Salud Para Todos.

Este programa centra su plan de acción en el fortalecimiento de la EFECTIVIDAD de la atención PRIMARIA de la SALUD, desarrollando políticas sanitarias con proyectos que establezcan fines MEDIATOS, en la PREVENCIÓN a través de una adecuada atención de los habitantes de cada región en las salas municipales de APS ( asistencia primaria de salud ).

Debemos orientar los objetivos de este programa prior izando a la salud como una INVERSIÓN y no como un gasto ya que la salud no es la mera ausencia de enfermedades, si no que, hoy en día esta vinculada con las áreas psíquicas, física, social y económica. La efectividad en la atención primaria de la salud disminuirá la afluencia de enfermos de baja complejidad en los hospitales públicos y estas salas solo derivaran a los nosocomios los casos de atención especializada y emergencia.

A tal fin hemos diseñado algunas propuestas tendientes a fortalecer la atención primaria de la población en cada uno de los municipios argentinos :

· Optimizar el presupuesto de cada sala municipal, mediante la compra y/o fabricación centralizada de los elementos y medicamentos indispensables para cada sala.

· Promoviendo la salud y asistiendo las enfermedades en los centros de atención primaria, para luego derivar a centros de mayor complejidad solamente a los casos de mayor gravedad, descomprimiendo de esta forma la altísima demanda de los hospitales zonales e interzonales.

· Promover una organización y un estilo de gestión para que participen en el proyecto instituciones, profesionales de la salud, residentes médicos y estudiantes de los últimos 2 años de la carrera de medicina, odontología, sicología, asistentes sociales, enfermería, etc..

· Desarrollar e implementar políticas masivas y selectivas de educación para la población sobre dietas balanceadas, potabilidad de agua y utilización de la red de atención primaria para prevenir y curar las enfermedades sociales.

· Incorporar pasantias OBLIGATORIAS de residente con una experiencia de un mínimo de 3 años en la misma, por los Centros de Atención Primaria de la Salud orientando por especialidades, a fin de satisfacer inicialmente la demanda de especialistas.

· Implementar un programas de becas para estudiantes del ultimo años de las carreras universitarias relacionadas a la salud a fin de que participen en los programas de APS.

Así mismo se promoverá a través de convenios de cooperación técnica y económica con las universidades nacionales, hospitales, etc la fabricación de medicamentos e insumos a utilizar en las salas de atención primaria municipales con un riguroso control de los principios activos y excipientes por parte del Ministerio de Salud de la Nación.

4.- Síntesis del Programa de Mediación Comunitaria
Fundamentación:

La sociedad reclama hoy otra forma de encarar las cosas. El aumento de litigiosidad, las demandas crecientes de nuevos sectores, impulsadas primero por la necesidad de expansión de los derechos civiles y políticos, luego por la legítima aspiración de ciertas minorías que fueron excluidas durante largos períodos y más tarde por la aparición de nuevas materias como el medio ambiente o la ecología, no han producido solo un sobredimensionamiento en la carga de trabajo de los tribunales. Inducen también a la reflexión según la cual existe un número de cuestiones que pueden ser resueltas de otra manera.

La presión de la realidad fue transformando el compromiso del Estado con ésta temática. En un principio este consistía en establecer teóricamente que existía un derecho a acceder a la justicia. La preocupación respecto de la transformación de ese conocimiento teórico en una realidad práctica no constituía una preocupación ni del estado ni de la sociedad. Por el contrario, hoy la sociedad está demandando que la cláusula constitucional que garantiza a todos los ciudadanos el derecho potencial de acceder a la Justicia para solucionar sus conflictos, se convierta en una garantía práctica. La convicción colectiva requiere la actuación del Estado para que aquellos que encuentran dificultades para acceder ala Justicia puedan lograrlo en condiciones básicas de igualdad.

Precisamente, en la necesidad de responder a éste reclamo reside la fuerza de los sistemas alternativos de resolución de conflictos. En efecto éstos atacan problemas que el sistema procesal tradicional no puede enfrentar con igual eficacia, debido a que emplean una manera más inmediata, desburocratizada y menos costosa.

La mediación comunitaria es una etapa dónde se pretende, que las partes, sin salir de su ámbito todavía, se encuentran en una instancia informal, menos adversarial, mucho más próxima a una resolución inmediata y gratuita.

En síntesis, el sistema propugna que ciertas personas con reconocido liderazgo natural en la comunidad, compenetradas con su propia realidad cultural y unidas por un lazo espiritual con aquellos que sufren el conflicto, apliquen cierta metodología para resolverlos. Estas personas reciben capacitación en mediación comunitaria, a través del Ministerio de Justicia o de Centros de mediación homologados por el Ministerio de Justicia. Por medio de éstas acciones podrán ser superados muchos conflictos que cotidianamente afectan a nuestras comunidades y a nuestra gente.

La gran expectativa en la mediación comunitaria reside en considerarla un canal adecuado para que los Argentinos empecemos a recuperar nuestro tejido social. Un gran obstáculo para ello es el lugar común del inconsciente colectivo según el cual todas las soluciones tienen que provenir del Estado. Este tiene, indudablemente, responsabilidad primaria en la construcción de soluciones efectivas, pero ellas sólo serán viables si enraízan en la comunidad. Y es allí donde radica el cambio cultural.

La mediación comunitaria y su función social en la Republica Argentina.

Los problemas cotidianos de los barrios, especialmente los sectores carenciados, son siempre los mismos: violencia familiar que recae en mujeres y menores, cuestiones de vecindad, con su interminable listado de uso de patios, de baños, avance sobre el terreno ocupado por otro (ya que ajenos son todos), acopio de basura o de papel o cartón, problemas con animales, ruidos molestos, talleres clandestinos, problemas con los servicios de luz, etc.

Estos y otros problemas, dan origen a conflictos que deben ser resueltos, pues así lo requiere la armonía y el bienestar de los habitantes. Y aparece la mediación comunitaria que es particularmente apreciada, pues permite solucionar situaciones de perturbación y conflictos que no llegan a la justicia, que no pueden llegar por el monto, por el tema, porque no hay profesional que lo asuma, porque no hay cómo afrontar el gasto ni siquiera los viáticos. Y en definitiva, porque a nadie, ni siquiera al interesado, se le ocurre que pueda llegar a un tribunal.

Una vez puesto en marcha el proceso de mediación comunitaria se pretende cumplir con un objetivo primario: hacer desaparecer el conflicto. pero hay algo que se agrega a éste objetivo y que es importante: la riqueza que encierra todo el proceso, lo valioso que resulta en sí mismo para los vecinos en conflicto y también para el mediador, otro vecino. Es una oportunidad de crecimiento para todos ya que permite integrar un estado de afirmación de la propia autonomía, con la comprensión de la posición de otro; mejora la capacidad de relacionarse con el otro; da lugar a la reflexión de cada una de las posturas, a la consideración de su verdadera importancia para cada una de las partes; permite tomar conciencia de que existen otras soluciones posibles o se pueden apreciar a la otra parte en forma distinta.

Este procedimiento de mediación comunitaria como medio de resolver conflictos en el vecindario es importante además porque satisface la demanda de justicia que de otro modo no sería satisfecha. Y es bueno que se hagan cargo los vecinos del proceso, vecinos entrenados, capacitados, ciudadanos comunes que desarrollen esta acción.

Estrategias de Acción:

Luego la creación de los centros de desarrollo regional, se realiza en lugares cedidos por las Instituciones. A posteriori o simultáneamente se convoca a los vecinos interesados en el programa y se los capacita.

El entrenamiento consiste en un curso de 80 hs, dictado por mediadores docentes, acreditados ante el ministerio de Justicia de la nación.

Sub – programa de Mediación Escolar

" No hay camino hacia La Paz, La Paz es el Camino" GHANDHI.

Fundamentación

NUESTRAS VIDAS Y LAS INSTITUCIONES están llenas de violencia, que muchas veces, ésta llega a ser una reacción inconsciente hacia el conflicto.
Las formas más insidiosas de violencia son las más impalpables; la violación diaria de la dignidad de las personas, de su auto-estima y de los derechos humanos.

La violación de la auto-estima causa en nuestros niños la formación de hábitos defensivos. Estos hábitos son reforzados diariamente por la sociedad y con frecuencia persisten a lo largo de la vida. Los hábitos defensivos incluyen un lenguaje que hace daño y destruye las relaciones, un comportamiento o trato manipulativo, despreciativo, vengativo, actos de culpabilidad y crítica destructiva, que se intensifican y pueden llevar a la violencia física. Este es el armamento que al final acaba con la auto-estima, el establecimiento de relaciones y causa en las personas, la desconfianza, el miedo y el odio hacia los demás.

Abordar la educación integrada de los niños y jóvenes desde la perspectiva del conflicto implica realizar una revisión y análisis de los métodos tradicionales usados para su resolución, como así también propiciar la incorporación en el pensar, sentir y hacer de los procedimientos de resolución cooperativa y pacífica de conflictos.

El conflicto es algo natural, inherente a la vida humana y cotidiana, forma parte de ella, comprender y conceptualizar a la educación integrada como generadora de conflictos es un primer paso hacia su resolución constructiva.

La comunidad educativa está integrada por diversos actores: docentes, alumnos, padres, directivos, supervisores, profesionales privados y la comunidad toda.

En éste programa se inserta LA MEDIACION EN LA ESCUELA como un método no adversarial de resolución pacífica de conflictos, a través de la intervención de un tercero neutral e imparcial, capacitado en técnicas de mediación, que opera no como sustituto de las sanciones disciplinarias sino como una herramienta más.

"No todos los conflictos son mediables, se hallan expresamente excluidos los casos de drogadicción y portación de armas, como los abusos de menores, ya que todos ellos constituyen delitos."

El mismo programa incluye no solo la capacitación docente sino también la de los alumnos, o sea el entrenamiento de alumnos mediadores, para que actúen en los conflictos de sus pares.
Lo que nosotros llamamos MEDIACION DE PARES.

LA DURACION DEL ENTRENAMIENTO DE DOCENTES Y ALUMNOS CONSISTE EN UN CURSO DE CAPACITACIÓN DE NO MENOS DE 40 HS, DICTADAS POR DOCENTES MEDIADORES ENTRENADOS Y ACREDITADOS ANTE EL MINISTERIO DE JUSTICIA DE LA NACIÓN.

La implementación del programa dentro del desenvolvimiento normal del año lectivo está previsto.

LA DURACIÓN DE LA INSERCIÓN DEL PROGRAMA ESTA PLANIFICADA EN UNA PRIMERA ETAPA DE UN CICLO LECTIVO COMPLETO.

Destinatarios:

Todas las escuelas públicas y privadas, de enseñanza media o especial, todos los niveles de educación y todo el personal docente y no docente involucrado en la comunidad educativa.
Al mismo tiempo se efectúa la capacitación de los alumnos previa selección de los mismos.

TRATÁNDOSE LA MEDIACION DE UN PROCESO DE CARACTERISTICAS "VOLUNTARIAS", SU INSERCIÓN EN LA CONCIENCIA SOCIAL ES FUNDAMENTAL.

Programa de Capacitación en Negociación y Mediación.

" A la vez que deseamos que nuestras naciones entablen conversaciones sobre mutuas diferencias y profundicen el desarme, ¿ estamos dispuestos a hablar sobre dichas diferencias y a aprender sobre el desarme personal? Debemos afinar el tono de nuestras voces, nuestro lenguaje corporal, nuestras insinuaciones y especialmente, nuestros sentimientos fundamentales. Debemos desarrollar el valor para encontrarnos a nosotros mismos"

¿Cómo podemos reemplazar una actitud adversa por una actitud de cooperación y de trabajo común para resolver los problemas comunes? Las destrezas o habilidades de comunicación, el escuchar, el pensar de forma crítica y objetiva, el solucionar los problemas, la mediación y la negociación, son objetivos decisivos. Si deseamos vivir en una sociedad pacífica, justa y humana, debemos comenzar por nosotros mismos.

Fundamentación:

A pesar de la importancia de la negociación en nuestras vidas personales y profesionales, la mayoría de las personas ha aprendido como negociar de la misma manera en que aprendieron cómo ser padres. De casualidad o a la fuerza.

ES PREFERIBLE QUE LAS HABILIDADES Y TECNICAS DE LA TEORÍA DE LA NEGOCIACIÓN SE ESTUDIEN DE MANERA SISTEMÁTICA Y GLOBAL A FIN DE AUMENTAR LA PROBABILIDAD DE QUE LOS ACUERDOS SEAN INTENCIONALES MÁS QUE CASUALES.

Por lo general se piensa en la negociación en términos de negocios o economía: cómo maximizar y minimizar los riesgos. Sin embargo, el proceso de la negociación da una clara visión no sólo de los sistemas personales de creencias de las partes sino también del sistema de valores de la cultura en que sucede una negociación.

La capacitación en técnicas de negociación, ya no es un lujo, ni un capricho, sino una necesidad, a la que deberían acceder todas aquellas personas que interactúen en una sociedad competitiva y confrontativa como la es la nuestra, al efecto de maximizar sus oportunidades de éxito a corto plazo.

El abordaje de conflictos, la generación de alternativas, la toma de decisiones responsables, el consentimiento informado, la mejor alternativa negociable y la peor alternativa negociable, son algunas de las cuestiones que integran la capacitación en negociación.

Este programa de capacitación en negociación, está destinado a empresarios, personal jerárquico de las empresas o instituciones.
También se ha incursionado en capacitación de dirigentes gremiales.

El dictado del entrenamiento está avalado por profesionales de distintas disciplinas, todos negociadores y formadores en mediación y negociación.

La duración de los cursos de capacitación oscila, entre las 20 y 40 hs, dependiendo de los requerimientos y de la población a la que estará destinada.

Todos los programas han sido aprobados por el Ministerio de Justicia de La Nación.
Habilitación Número 113 del registro de instituciones formadoras, disposición 006/99.

5.- Síntesis del Programa Ecológico Municipal

Introducción

La incorporación de la dimensión ambiental en la planificación como uno de los instrumentos apropiados para enfrentar la problemática ambiental, ha dado origen a una serie de preocupaciones teóricas y prácticas que procuran establecer algunas premisas básicas para la cuestión denominada "planificación y medio ambiente".

Por un lado, la incorporación de la dimensión ambiental incluye la propuesta e implementación de medidas para mejorar la calidad de vida presente y futura de los seres humanos, mediante la preservación y mejoramiento del ambiente. Por otro, el concepto de planificación del desarrollo se utiliza en cambio para expresar una propuesta que significa fundamentalmente crear entre los planificadores la conciencia y la capacidad de considerar a los recursos naturales como recursos escasos y de uso optativo, deteriorables y agotables.

Del análisis del estado del medio ambiente en la región surge claramente la necesidad de una acción concertada, mediante la planificación de las políticas y líneas de acción ambientales por medio de los planes y organismos sectoriales tradicionales.

La mayor incorporación en los sectores tradicionales (agricultura, industria, salud, educación, etc.) estará dada en la medida que se haga un esfuerzo para que las autoridades determinantes de las políticas sectoriales incorporen las consideraciones ambientales.

La incorporación de la dimensión ambiental en la planificación sectorial de las otras áreas no implica un tipo de tarea puntual sino más bien un mecanismo de colaboración o de transferencia de "insumos ambientales".
Los campos posibles de esta incorporación ambiental lo constituyen: la planificación regional, la planificación sectorial, los procesos relevantes (contaminación del agua, del aire, del suelo, tratamiento y disposición de desechos líquidos, sólidos y semisólidos, educación, etc.) y los proyectos específicos derivados de todos los anteriores. Es evidente la imposibilidad de todo intento de concentrar ese conjunto de campos en una sola área institucional, ya que ello abarcaría prácticamente a todo el Municipio. Por otro lado, lo que se pide es que los mecanismos institucionales aseguren que "lo ambiental" esté correctamente presente allí.

En tal perspectiva, parece aconsejable partir de un simple postulado práctico: todo lo que en materia de incorporación de la dimensión ambiental puede y debe hacerse es desde cada una de las áreas del municipio responsables de los mencionados campos y a través de sus propios equipos.

Sector Urbano

Puestos de trabajo, interacción de personas con distintas habilidades y conocimientos que generan y disfrutan de una variedad de bienes y servicios – entre los que se destacan actividades sociales y culturales – muestran los aspectos positivos de la vida urbana. Sin embargo, también constituyen realidades urbanas un número importante de problemas sociales y ambientales: mayor criminalidad y drogadicción, cinturones de pobreza, trastornos psíquicos y sociales, ruido, contaminación del aire y agua, acumulación de desechos sólidos, disposición de excretas, etc.

Desde las últimas décadas el hombre ha incrementado su habilidad para explotar y procesar los recursos naturales y sintetizar complejos orgánicos, agregando éstos a la variedad de desperdicios que produce y a la cantidad de agua que utiliza. Con el consecuente incremento y concentración de la población, el problema de tratamiento y disposición de las aguas residuales resulta crítico. Con la subsiguiente introducción de sistemas de redes de disposición de líquidos cloaca les se ha aumentado también el uso de agua.

Estas aguas residuales contienen una elevada carga orgánica y metales pesados que al ser vertidos en ríos, arroyos y otros cuerpos receptores, producen un efecto contaminante alterando el equilibrio ecológico de los mismos. Como consecuencia de ello se hace necesario optimizar los sistemas de tratamiento de líquidos cloaca les con el fin de preservar la calidad del agua de los cuerpos receptores y la salud de la población.
El lodo generado en dichas plantas muchas veces genera serios problemas operativos, además de olores y riesgos para la salud humana. En efecto, el tratamiento de los lodos mediante sistemas para su reutilización (uso o disposición) puede conseguir: una disminución en el consumo de abonos químicos, un ahorro energético, y mejoras en las condiciones ambientales.

La mayoría de los diferentes conceptos de tierras de relleno aplicados hoy – rellenos seguros, rellenos sanitarios, inyección bajo tierra o almacenamiento – son ejemplos de dispersiones más o menos controlados. Los poluentes son filtrados a las aguas subterráneas o vertidos directamente a superficies de agua en diferentes volúmenes y en diferentes momentos.

La calidad del lixiviado del relleno depende de una variedad de factores y procesos. La contaminación de las aguas subterráneas y superficiales por sustancias como compuestos orgánicos halogenados, mercurio y sus compuestos, cadmio, residuos carcinogénicos y plásticos persistentes puede traer estas consecuencias:

· Destrucción de las propiedades del suelo (factores químicos y microbiológicos.
· Destrucción de acuíferos usados como abastecimiento de agua potable.
· Destrucción de la vida en cuerpos de agua.
· Destrucción de aguas subterráneas y superficiales usadas para irrigación y procesos industriales.

Se deberá advertir que las cuestiones económicas que llevan a la disposición "fácil" de efluentes y residuos sólidos que contaminan el ambiente no sólo afectan en muchos casos a la salud humana sino que terminan frenando o impidiendo otras actividades estimuladas por el hombre. O se internalizan los costos ambientales por quienes producen desechos, o se pagan socialmente a través de otros sectores productivos.

Frente a cada situación particular se elaborarán distintos proyectos y alternativas con el fin de minimizar los efectos negativos que resultan de esta actividad.

Segunda Parte


Video: Sustainable Infrastructure Development Symposium South Africa - Roundtable Discussion (Mai 2022).